Voici un peu de poésie, de désinvolture avec une pointe de fragilité pour traduire la délicatesse de nos fleurs de champs printanières.. Peu d’outils.. Juste du papier, de l’encre, un pinceau et une plume .. et le papier prend vie pour l’éternité.

Violaine

Share
error: Content is protected !!